Alinéa 1 : Ateliers de création littéraire

Écrire, c’est se réécrire. Alors pourquoi pas vous?

Juré craché, vous vous êtes promis que vous vivant (e), vous alliez écrire votre livre. Sage décision. Écrire alors? Parfait. Oui mais, la pulsion d’écrire, essentielle, ne conduit pas directement à écrire un livre. Écrire dans son journal et écrire un livre, quel qu’il soit, ne signifie pas du tout la même chose, car l’objectif en est tout à fait différent.

Comment commencer, alors, ce livre que l’on veut tant réussir à écrire? Ou même, comment commencer à écrire (écrire étant un cheminement), même si l’on n’a pas un projet de livre précis? C’est en effet avec cette question que tout s’amorce. Car comment ne pas se tromper de chemin… Où est le début d’un livre? En aucun cas dans la chronologie, mais où donc alors? Mystérieuse, délicate, perpétuelles questions qu’inlassablement se posent les écrivains, surtout s’ils ont déjà écrit beaucoup de livres.

Ah mais vous avez trouvé le début? Parfait! Et comment continuer? Comment vaincre la peur, l’angoisse même, d’oser écrire? Car écrire pour qui, pourquoi, pour quoi, malgré quoi, contre qui, et pourquoi? Pourquoi pas? Un plan, allons donc, pourquoi faire? Un plan de quoi puisqu’on ne sait même pas par où débuter? Il faut néanmoins structurer, faire une ligne de temps, disons… et laquelle? Une fois lancés, enfin, comment tenir le souffle sur des mois, des années? Qui a dit que ce devait être des mois, ou des années? Épaisse jungle de questions.

Et puis en vérité, ce que l’on veut écrire, qu’est-ce que c’est? Un roman, un récit, une nouvelle, un récit court, un poème peut-être? Comment choisir la forme la plus efficace pour transmettre au plus juste le fond de sa pensée? L’écrivain n’est jamais au centre du projet d’écriture, c’est le lecteur qui l’est. C’est selon le lecteur que seront prises les décisions. D’accord, mais là aussi, comment? Il faudrait pouvoir prendre des décisions en connaissance de cause.

Car, au fait, qu’est-ce qu’un roman, qu’est-ce que ce n’est pas? Qu’est-ce qu’un récit et que permet-il de transmettre, ou pas, et pourquoi? Pourquoi parler d’autofiction constitue-t-il un non-sens littéraire? Comment créer un personnage, crée-t-on vraiment un personnage d’ailleurs? Un dialogue de livre n’est pas un dialogue verbal? Écrire est-ce communiquer ou bien communier? Écrit-on un roman intimisme de la même façon qu’un roman jeunesse, un roman policier ou un roman épique et quelles sont les distinctions?

Depuis 15 ans, en écrivaine prolifique et éclectique, mais aussi en directrice littéraire aguerrie, Aline Apostolska a mis au point cet atelier à nulle autre pareil, avec pour but de démystifier l’écriture créative, clarifier précisément ces questions récurrentes et accompagner chapitre par chapitre l’écrivant, jusqu’au parachèvement de son projet.

Ainsi l’atelier débrouissaille-t-il, point par point, et sur le long terme, cette épaisse jungle de questions, combinant une production écrite soutenue à une large base théorique : aperçu historique, présentation des genres littéraires, spécificités du roman, du récit, de la nouvelle, structure du roman et du récit, chapitre symptomatique, choix des personnages, cohérence entre la psychologie des personnages et leurs actes et pensées, personnages et archétypes universels, intrigue, temporalité, principes du dialogue, comment finir un livre etc… Elles s’accompagnent de nombreux exemples puisés dans la littérature internationale, et soutenu par la vaste culture générale, l’expérience de vie, l’écoute et les qualités pédagogiques de l’animatrice, et les discussions qu’elle aime induire. 

Coûts et fonctionnement :

Chacun écrit chez soi. Il n’y a pas d’exercices ou de « jeux » sur place, l’atelier est exclusivement consacré à l’écriture créative de longue haleine, roman, récit, recueil de nouvelles.

Atelier de groupe :

  • Session plénière : 16 ateliers de 3h chacun, toutes les 2 semaines, de fin septembre à fin mai (pas de cours en janvier ni durant l’été).
  • Tarifs concurrentiels.
  • Groupe de 8 personnes max.
  • À l’atelier, chacun lit son texte à haute voix puis on travaille dessus, point par point. La dynamique du groupe permet de sortir de la solitude de l’écriture, de prendre la lumière, de réajuster éventuellement le tir et d’avancer ainsi.

Atelier individuel :

  • Tarifs à l’heure à évaluer selon la somme de travail.
  • Ateliers assurés par Aline Apostolska et ses assistants. L’atelier est prévu pour se combiner éventuellement avec les week-ends et les retraites d’écriture immersifs (voir Alinéa 2).
  • Aline et son équipe vous aideront à trouver un éditeur extérieur, ou à publier votre livre avec Alinéa Éditions (voir Alinéa 3 et Alinéa 5)

COVID – 19 :

Aline Apostolska a assuré tous ses ateliers en ligne durant la pandémie. Cela lui a donné l’idée de poursuivre cette forme d’enseignement, en offrant des ateliers en ligne ET des ateliers en présentiel. Il y aura ainsi, selon l’évolution de la situation sanitaire, une double proposition, ateliers en direct ET en ligne. Renseignez-vous!